Du bon poisson francilien au menu de vos repas de fêtes

Imprimer

Du bon poisson francilien au menu de vos repas de fêtes

Que manger le soir des repas de fêtes ?

Que manger le soir des repas de fêtes ? La question est d’actualité. Le journal 20 Minutes en a même fait un article de fond dans son édition du vendredi 14 décembre en mettant à l’honneur différents produits.
Mais si la volaille et le foie gras occupent une place de luxe et de roi dans les assiettes franciliennes, il est aussi possible de surprendre les convives en leur proposant…du poisson d’Île-de-France.
En effet, ce n’est pas la peine lorsque l’on habite en région parisienne de sortir avec le chalut en pleine mer pour attraper du bon poisson…pas la peine non plus de se lever aux aurores pour aller à Rungis…il suffit de prendre des départementales et filer en direction des piscicultures de la Région.
L’Île-de-France en accueille plusieurs, dont celle de la Villette, d’Eclimont et des Lavandières.

  • À la Pisciculture de Villette, située dans les Yvelines (sur la D983),sont élevés des poissons (truites, saumons) de qualité nourris sans OGM. C’est l’un des plus anciens élevages d’eaux vives de France, où est pratiqué une aquaculture durable. Les poissons y sont vendus frais, en rillettes ou fumés.
  • En Essonne, retrouvez à Méréville la Pisciculture des Lavandières (sur la D145) où y sont vendus des truites. L'aliment distribué est à base d'aliments contrôlés et garantis sans farines d'animaux terrestres ni O.G.M. Les truites sont calibrées afin de proposer des poissons de plusieurs tailles.
  • Dans le même département, à la Pisciculture Earl Barberot Les Sources de l'Eclimont (sur la D721) il y est réalisé de l’élevage de truites arc en ciel, fario, et du saumon de fontaine. Le site est propice à la production de truites grâce à ses sources tempérées. Les climats les plus extrêmes ne perturbent pas le bien-être du poisson.