Alimentation : l’origine et la transparence sont primordiales aux yeux des français

Imprimer

Alimentation : l’origine et la transparence sont primordiales aux yeux des français

En juillet 2018, lors d’un atelier de l’ANIA (Association Nationale des Industries Alimentaires), des représentants du pôle Consumer & Retail de l’Ifop ont détaillé les nouvelles valeurs et aspirations adoptées par les français pour leur alimentation. Décryptage.

Le constat de départ est clair. L’alimentation des français est en profonde évolution, voire en mutation. Les récents scandales alimentaires n’y sont pas étrangers. D’ailleurs, 91% des français déclarent être préoccupés par ce qu’ils mangent et 2 sur 3 ont déjà abandonné leur marque habituelle par défiance. En 2018, les français aspirent donc, dans leur grande majorité à plus de qualité, de traçabilité et privilégient de plus en plus des produits locaux pour manger sainement.

Le circuit court garant de l’origine des produits

Dans un contexte marqué par un désamour prononcé envers les marques internationales, les français accordent une importance toute particulière à l’origine des produits. 97% des français déclarent lire la liste des ingrédients sur les produits et 53% d’entre eux affirment faire plus attention qu’avant à la provenance des aliments. Ils souhaitent connaître les lieux de culture et de fabrication. L’achat à la ferme, les petits commerçants et les marchés sont ainsi devenus les circuits de distribution dans lesquels les consommateurs ont désormais davantage confiance. Ces acteurs de proximité sont, à leurs yeux, garants de la traçabilité et de la transparence.

Le saviez-vous ? En Île-de-France, l’origine des produits est maintenant clairement identifiée avec la marque « Produit en Île-de-France ». Ce nouveau label a été présenté le 31 mai 2018 avec l’adoption du Pacte agricole par le Conseil régional qui vise à permettre aux agriculteurs de « produire mieux pour que les franciliens mangent mieux ». Une version pour l’export et les zones touristiques a aussi été créée et se nomme « Made in Paris Region ».

Plus de transparence, plus de bio

Si 1 français sur 2 déclare être rassuré quand un produit contient une mention du type « sans » (sans OGM, sans conservateur, sans colorant, sans huile de palme), 77% d’entre eux n’hésitent pas à vouloir payer plus cher l’origine France. Les identifiants de qualité et de filière nationaux les plus connus tels que Label Rouge, Agriculture Biologique et Viande française rassurent. Ils attestent du respect des règles et des pratiques.

Les français recherchent également à consommer plus de produits du terroir. Les identifiants locaux sont eux aussi importants à leurs yeux. En Île-de-France, les marques de viande  « Agneau des Bergers d’Île-de-France » et « Nos Bovins d’Île-de-France » certifient à la fois l’origine des animaux nés et élevés sur le territoire mais aussi la transparence sur les méthodes d’élevage. En effet, ces associations franciliennes respectent la charte des bonnes pratiques d’élevage et favorisent le bien-être animal avec notamment une alimentation saine et adaptée à ses besoins. Prochainement, ce sera au tour de la filière avicole (la volaille) de se structurer afin de proposer une traçabilité parfaite de sa production (poulets, poules pondeuses, canards, oies, dindes, autruches…)

Enfin, 7 français sur 10 déclarent consommer des produits bio régulièrement. Motivations ? Des préoccupations environnementales avant tout mais aussi de santé et de goût.

Repères

59% des français déclarent qu’une marque de confiance est une marque qui communique sur l’origine des produits

82% se disent attentifs aux producteurs : conditions de vie, rémunération

96% pensent que la société produit trop de déchets

36% déclarent manger moins de protéines animales

41% déclarent avoir augmenté leur consommation de protéines végétales

70% plébiscitent les plats traditionnels, ce sont les recettes traditionnelles qui sont les plus transmises en famille.

87% des français aiment cuisiner, pour 60% d’entre-eux, c’est un moment de partage et de plaisir

82% pensent que la cuisine maison est meilleure pour la santé

1 français sur 2 déclare tester de nouveaux aliments et de nouvelles saveurs

 

Source : Toutes ces données ont été extraites de l’étude du pôle Consumer & Retail de l’Ifop « la consommation alimentaire des français : évolutions& attentes »