Délicieusement franciliens

Jambon et champignons de Paris, Brie et Cidre de Meaux, Coulommiers et miel du Gâtinais sont les productions locales les plus couramment citées. Mais l’Île-de-France regorge de nombreuses saveurs. Pour les légumes, citons le chou Milan de Pontoise, l’asperge d’Argenteuil, l’artichaut gros vert de Laon,ou encore le haricot chevrier d’Arpajon. Côté fruits, les pommes de la Brie, poires de Groslay, cerises de Montmorency, prunes de Chambourcy, ou fraises et chasselas poussent en vallée. Sans oublier les condiments et aromates, miels ou fromages.

Des petites douceurs à faire fondre

Pas moins de 11 pâtisseries seraient des spécialités franciliennes, certaines trouvant leurs origines dès le XVe. Citons notamment l’Opéra, le Paris-Brest, le Saint-Honoré, ou encore les poétiques niflettes, puits d’Amour ou tarte Bourdaloue. Les miels, confitures et autres sucreries ne sont pas en reste : le miel du Gâtinais réputé pour son onctuosité, le confit de pétales de roses de Provins à la saveur indicible, ou le sucre d’orge des religieuses de Moret, dont la recette est tenue secrète depuis 1638 !
 

Une terre fertile bordée de fleuves

Si Paris s’est installée ici et est devenue si florissante, c’est grâce à la qualité des sols et du climat, propices aux cultures. Dans les plaines on cultive les céréales, et dans les vallées légumes et fruits poussent en abondance.

Des élevages à la chair incomparable

Connu depuis le XVIIIe s, l’agneau d’Île-de-France est une race précoce à consommer entre Noël et Pâques. Quant à la volaille de Houdan, son origine remonte au Moyen-Âge. Sa chair dense aux fines saveurs de perdrix enchante les fins gourmets.
 

Un plateau de fromages de caractère

Vous connaissez le Coulommiers, les Brie de Meaux et de Melun AOC, voire ceux de Montereau ou de Nangis. Mais l’Île-de-France nous régale également de double ou triple crème ultra fondants comme le Boursault, le Fontainebleau ou le Délice de St Cyr.

Bières et cidres de tradition ancestrale

L’Île-de-France produisant de l’orge et des pommes, la production de bières et cidres coule de source* ! Les bière et cidre de Brie, les bières du Gâtinais et du Vexin ont connu un bel essor jusqu’au XIXe siècle et la tradition perdure.
*à consommer avec modération.