Un Parcours de la Gastronomie lancé en Île-de-France

Imprimer

Un Parcours de la Gastronomie lancé en Île-de-France

Avec plus de 22% des restaurants étoilés sur son territoire, l’Île-de-France est considérée comme 1ère région gastronomique de l’hexagone. Mais ce n’est pas le seul domaine où la région francilienne excelle. Elle se situe aussi sur la 1ère marche du podium en matière touristique avec, en 2018, plus de 38 millions de visiteurs.

Ajoutée à cela, une terre agricole fertile et de grande qualité, riche en produits d’exception, voilà le cocktail d’atouts convergents que la Région Île-de-France entend valoriser à l’échelon national et international.

Ce mercredi 27 mars,  Valérie Pécresse, la présidente de la Région Île-de-France, Babette de Rozières, conseillère régionale déléguée spéciale chargée de la Cité de la gastronomie, et Eric Jeunemaitre, président du Comité Régional du Tourisme (CRT) ont officiellement lancé un projet inédit et des plus alléchants : le parcours de la Gastronomie.

Son objectif est clair.

Ce Parcours s’inscrit dans la stratégie de développement du tourisme en Île-de-France. Il vise à valoriser les savoir-faire des différents artisans et producteurs franciliens, mais aussi à proposer des circuits aux franciliens et touristes composées d’étapes gourmandes pour leur permettre de découvrir la richesse de la gastronomie francilienne.

Il s’agit également de former des jeunes, notamment à travers les journées de l’orientation qui débuteront dès le 1er avril et mettront en avant les métiers de bouche, de l’artisanat et de l’hôtellerie-restauration.

Une charte d’engagement a été signée avec les 6 premiers sites de prestige retenus par le comité de sélection. Evolutif, ce parcours intégrera au fil des ans d’autres nouveaux partenaires selon des critères bien définis.

Pour intégrer ce parcours qui proposera dès 2020 des circuits par thèmes, des événements gastronomiques, des ateliers…les candidats devront être notamment  labellisés par un comité de professionnels et s’engager à respecter la charte et respecter certains critères spécifiques notamment en termes de taille, d’objectifs pédagogiques, éducatifs, culturels…

Les 6 premiers sites du Parcours de la Gastronomie

  • L’Hôtel de la Marine à Paris (8e arrondissement) d'ici 2022 : il proposera une offre gastronomique sur les thèmes du voyage et de l’exploration, avec un espace de restauration.

 

  • L’ancienne Poste de Versailles (Yvelines) d'ici 2020 : à la place de l’ancienne Poste de Versailles verront le jour un centre d’innovation, une salle de spectacle et des commerces et restaurants. Le centre entend mêler savoir-faire artisanal français et développement des nouvelles technologies.

 

  • La Halle gourmande de Saint-Ouen (Seine Saint Denis) d'ici 2021 : la Halle Gourmande deviendra un espace avec des commerces de bouche, des restaurants avec un marché bio, une école de cuisine et une ferme pédagogique.

 

  • La Cité du goût de Noisiel (Seine et Marne) d'ici 2023 : la chocolaterie Meunier, classée monument historique, va devenir une destination autour de la gourmandise et du chocolat, faisant cohabiter logements, espaces verts et équipements publics avec la naissance de la Cité du Goût. 

 

  • Le Pavillon France de l'Exposition Universelle de Milan remonté à Tremblay-en-France (Seine Saint Denis) d'ici 2021 : il deviendra un site avant-gardiste de l'innovation agro-alimentaire, avec la création d’espaces de consommation et de dégustation, d’un restaurant bistronomique, de marchés éphémères, d’ateliers de cuisine pour tous, d’une agriville et d’espaces de formation.

 

  • La Maison des fromages de Brie à Coulommiers (Seine et Marne) d'ici 2022 : le site historique du Couvent des Capucins deviendra un équipement touristique majeur autour du « Brie », marque mondialement connue. Cela permettra de soutenir et développer la filière, ses éleveurs, producteurs de lait, fabricants de fromage, affineurs et revendeurs. Il sera proposé aux visiteurs des dégustations.

 

Si cette charte acte l’engagement de ce parcours de la gastronomie dans la stratégie de développement touristique régionale, elle s’inscrit également en complément de l’action qui est conduit par la Région et le CERVIA Paris Île-de-France afin de promouvoir le « Produit en Île-de-France » et les filières agricoles et alimentaires de tout le territoire.

Au cours de ces derniers mois, plusieurs marques territoriales ont fait leur apparition sous l’impulsion du CERVIA comme « l’Agneau des Bergers d’Île-de-France », «  Nos Bovins d’Île-de-France » « la Baguette des franciliens »… et en faveur du bien manger francilien.

Le CERVIA Paris Île-de-France est donc pleinement associé à ce parcours de la gastronomie et collaborera à la mise en avant des temps forts de cette manifestation appelée à être la vitrine internationale du patrimoine culinaire francilien.

 

Cliquez ici pour visualiser le dossier de presse