Quand la conservation des aliments devient l'affaire de tous

Imprimer

Quand la conservation des aliments devient l'affaire de tous

Bien manger, c’est commencer par des gestes simples d’hygiène. Car dans notre quotidien, les aliments sont en contact avec de nombreuses bactéries, champignons et microorganismes.

Etre consommateur, c’est souvent être exigeant, pour profiter de ce qu’il y a de mieux pour soi. Pour se faire, les professionnels de l’alimentaire s’engagent à proposer des produits de qualité, dont la règlementation impose de nombreuses contraintes en termes d’hygiène, de qualité, de logistique, d’emballage. C’est donc tout naturellement qu’il faut poursuivre dans cette lignée, même en tant que consommateur. La durée de conservation des aliments constitue en la période durant laquelle l’aliment conservera toutes ses qualités organoleptiques, et sera propre à la consommation. Retour sur les règles de base de conservation des aliments.

La première étape consiste en l’examen attentif de l’étiquetage du produit consommé. Sur une étiquette, de précieuses informations indiquent à chacun comment conserver la denrée.  Revenons ici sur les notions de Date Limite de Consommation, et Date d’Utilisation Optimale :

Date Limite de Consommation (DLC) : Cette date est inscrite pour les produits réfrigérés, périssables ou sensibles, et permet d’informer la date au-delà de laquelle le produit devient impropre à la consommation. Vous pourrez reconnaître cette date par la mention « A consommer jusqu’au…. ».

Date d’Utilisation Optimale (DLUO) : cette date est inscrite sur les produits d’épicerie fine, les surgelés et les boissons principalement. Elle permet d’informer la date au-delà de laquelle le produit perd de ses qualités nutritionnelles et organoleptiques, sans pour autant qu’il devienne périssable. Elle se reconnait par la mention « A consommer de préférence avant le… ».

N’oublions pas cependant que ces dates ne sont valables que lorsque le produit emballé n’est pas ouvert. Après cela, la durée de conservation est fortement réduite, et le produit doit être conservé durant ces derniers jours dans une boite hermétique.

Pour faciliter la bonne conservation des aliments jusqu’à leur date limite de consommation, un bon rangement du réfrigérateur est nécessaire. Qui n’a jamais oublié des denrées au fond de celui-ci ?! Pour éviter cela, voici quelques rappels essentiels à sa bonne utilisation. Contrairement à certains traitements thermiques  (cuisson, pasteurisation, stérilisation), le maintien des aliments dans le réfrigérateu ne va pas anéantir les bactéries, mais bien à en éviter leur développement.

Celui-ci doit, pour rappel, avoisiner les 4 degrés au maximum. Cette température n’est évidemment pas uniforme, et varie selon le modèle du réfrigérateur : la zone la plus froide sera située en haut ou en bas de celui-ci. Cette variante de température est expliquée dans le guide fourni avec l’électroménager. Une fois de plus, la précieuse information du mode de conservation est indiquée sur la majorité des denrées alimentaires. En effet, il suffit de constater sur l’étiquette le degré auquel l’aliment sera le mieux conservé.

Globalement, les aliments sont conservés selon les températures comme suivant :
- Dans la partie « la plus chaude », entre 4 et 6 degrés : plats maison, fruits et légumes cuits, yaourts et fromages fais ;
- Dans la partie « la plus froide », entre 0 et 4 degrés : viandes et charcuteries, poissons, produits traiteur, crèmes et desserts lactés, produits en cours de décongélation, plats cuisinés…
- Dans la porte, l’aménagement des réfrigérateurs invite à y stocker les boissons (laits, jus de fruits) , le beurre, les œufs.
- Enfin, le bac à légumes porte bien son nom, et il est possible d’y ajouter les fromages qui finissent d’être affinés, à condition toutefois qu’ils soient bien emballés.

Si ces conseils semblent basiques, ils méritent d’être intégrés dans le quotidien de chacun.
Cumuler ces bonnes pratiques permet d’assurer une bonne conservation des aliments, et dans une même mesure d’éviter le gaspillage alimentaire.