En janvier, on tire les Rois !

Imprimer

En janvier, on tire les Rois !

Il est coutume de prendre de bonnes résolutions pour la nouvelle année : arrêter les excès, se mettre au sport, ou démarrer une cure minceur. Et si l’on attendait plutôt l’Epiphanie, pour ne pas se priver de l’incontournable galette des rois ?

Il est coutume de prendre de bonnes résolutions pour la nouvelle année : arrêter les excès, se mettre au sport, ou démarrer une cure minceur. Et si l’on attendait plutôt l’Epiphanie, pour ne pas se priver de l’incontournable galette des rois ?

L’Epiphanie est une tradition bien ancrée en France, qui  a lieu le 6 janvier de chaque année, et se poursuit généralement durant tout le mois. D’origine païenne, on doit l’arrivée de cette pâtisserie aux Rois Mages, Melchior, Gaspard et Balthazar, venus célébrer la naissance de Jésus, douze jours après sa naissance, les bras chargés d’offrandes.    

Au fil des années et de siècles, la galette, sous sa pâte feuilletée et son cœur moelleux d’amande, se voit introduire une fève, et se fait nommer « galette des rois ».
La coutume remonte au XIII siècle, et devient une tradition à part entière. La tradition veut que le plus jeune de la famille se place sous la table pour nommer chacun des convives qui se voient attribuer leur part tour à tour. Celui qui obtient la fève dans sa part devient le roi d’une journée, et doit choisir sa reine. A son époque, Louis XIV était déjà friand de cette coutume, et aimait dire « Je serai deux fois roi… ». Une tradition qui perdure de nos jours, et fait de l’un d’entre nous, symboliquement, le roi d’une journée. Attention, si l’avantage d’être roi plait à certains, d’autres aiment ajouter que c’est ce roi qui devra offrir la prochaine galette des rois. Et cela, l’histoire ne dit pas si c’était écrit dans la tradition !

La galette feuilletée est un met délicieux et savoureux, qui fleure bon le beurre et le fondant.
La frangipane qui le compose est arrivée lorsque la seconde épouse d’Henri IV, Mairie de Médicis, en rapporta d’Italie. Depuis, la plupart des galettes sont composées de cette pâte d’amandes onctueuse, mais dans certaines régions on trouve des galettes aux fruits, au chocolat ou à la crème. Il existe même en Aquitaine un « gâteau des rois », composé de brioche en couronne truffée de fruits confits et de sucre en grains. La galette a également traversé les frontières, puisqu’on la retrouve sur certaines tables belges, allemandes, anglaises et hollandaises. Et puisque la gourmandise n’a pas de frontières, il est aussi coutume de la déguster en Nouvelle-Orléans,  ou encore à New-York !

En Ile-de-France...

En ile-de-France, la galette est également incontournable durant le mois de janvier.
Elle fait partie du patrimoine culinaire francilien, et est reconnue comme tel dans la région. Retrouvez sa fiche produits, pour en apprendre d'avantages sur cette pâtisserie qui régale petits et grands.
Et si l'article vous a mis en appétit, sachez qu'il sera possible de retrouver la galette dans les boulangerie de la région, qui permettent de manger Local en Ile-de-France: -

 

Cliquez sur la carte, et sélectionnez le type "Boulangerie-Pâtisserie" pour accéder à la boulangerie la plus près de chez vous!