En Ile-de-France, l'Agriculture aussi est capitale

Imprimer

En Ile-de-France, l'Agriculture aussi est capitale

Des terres agricoles couvrent la moitié de sa surface. Deux-tiers de ses communes sont rurales. Elle produit suffisamment de blé pour nourrir ses 12 millions d’habitants. Les exploitations « grandes cultures » représentent près de 93% de sa surface agricole.
Des terres agricoles couvrent la moitié de sa surface. Deux-tiers de ses communes sont rurales. Elle produit suffisamment de blé pour nourrir ses 12 millions d’habitants. Les exploitations « grandes cultures » représentent près de 93% de sa surface agricole. L’Île-de-France est en effet une grande productrice de betteraves, de pois, d’orge et de féveroles (plantes légumineuses) ainsi que la première région productrice française de persil, radis et cresson ! Le dynamisme de l’agriculture francilienne puise ses racines dans des siècles de savoir-faire et dans la qualité de ses terres. La plaine de Chailly-en-Bière (Seine-et-Marne) et la Plaine de Montesson sont réputées pour leurs produits maraîchers tandis que le plateau de Saclay (Yvelines et Essonne) se montre plus propice à la culture céréalière. Rien d’étonnant à ce que de nombreux monuments culinaires tirent leurs noms de leurs lieux de production. C’est le cas de l’asperge d’Argenteuil, du choux de Pontoise, du haricot d’Arpajon, des légumes du « pot au feu » de la plaine des Vertus à Aubervilliers, de la pomme deterre Belle de Fontenay, du champignon de Paris ou encore des bries de Melun et Meaux.